L'ange de la route

 

 

L'ANGE DE LA ROUTE...
(Témoignage de Patrice Karst)

Un samedi après-midi, je conduisais vers l'ouest pour prendre l'autoroute de la côte du Pacifique. J'écoutais de la musique et mon petit garçon, Eli, dormait sur le siège arrière.

J'étais perdu dans mes pensées lorsque le conducteur qui me précédait a freiné subitement ! J'allais à au moins 80 km/h et me suis mis, pénible expérience, à enfoncer le frein pour tenter de ne pas percuter sa voiture, mais il était évident qu'il n'y avait pas assez de temps ou d'espace. Cela me semblait surréel ; je fonçais sur la voiture de devant à vive allure. C'était terrifiant !

Je n'arrêtais pas de penser : Oh, mon Dieu, est-ce ici que je vais mourir ? Et qu'arrivera-t-il à Eli ? Oh, mon Dieu, non ! L'impact a été violent. Après le choc, je tremblais sans pouvoir me contrôler et je n'osais pas bouger de crainte de voir du sang, des corps et du verre partout.

Cependant, lorsque j'ai rassemblé mon courage pour regarder autour de moi, au lieu d'une tragédie, j'ai vu une scène miraculeuse. Mon fils, Eli, dormait toujours ! Je n'avais aucune blessure, ce qui semblait totalement impossible considérant la violence avec laquelle j'avais heurté l'autre voiture.

Tandis que j'examinais cette situation invraisemblable, une femme brune avec un très fort accent dont je ne peux dire l'origine a ouvert ma portière. Je suis descendu. Elle a glissé ses bras autour de moi et m'a dit très exactement :
- Nous allons tous trop vite. Vous allez bien. Souvenons-nous de ralentir.
Puis, elle a ajouté :
- Que Dieu vous bénisse !

Elle est partie au volant de sa voiture, alors que j'étais sur le bas-côté de la route, en état de choc.

Mon auto était intacte, même si elle venait de subir une énorme collision. De plus, elle était garée en sécurité sur le côté droit de la route, à l'abri de tout danger, mais ce n'est pas moi qui l'avait conduite là ! Jamais je n'ai déplacé la voiture après l'accident ; normalement, j'aurais dû être au milieu de l'autoroute dans un véhicule accidenté, les autres voitures manœuvrant pour m'éviter.

Un miracle ? Un ange ? Appelez cela comme vous le voulez. Je sais simplement que cette dame mystérieuse et cette expérience dépassaient ma compréhension. Tout ce que la dame a dit, c'est que nous allions tous trop vite. Quelle métaphore pour parler de cette allure folle, intense, que nous avons tous prise ! Je suis retourné à ma voiture et je suis rentré à la maison en roulant doucement. Dieu était là pour moi ce jour-là, j'en suis certain.

(Extrait "Visions angéliques" de Doreen Virtue, Éditions Exergue, 2016)