Comme on donne, on reçoit

 

 

AIDER LES AUTRES, C'EST LE MEILLEUR SENS A SA VIE

 C’est la loi. Si tu donnes tu as tout juste car la majorité des humains, prends ! prends ! prends ! or, le monde de la lumière réclame le don.

Apprends à donner et tu verras que tu recevras, cette loi fonctionne à merveille. Quand tu commences à donner ce que tu as, il t’est de plus en plus donné. 

Ne crains rien, ne retiens rien, simplement donne et continue de donner. 

Un coeur ouvert, généreux, attire à lui ce qu’il y a de meilleur.  Laisse l’esprit du don être toujours présent. Evalue ce que tu as à donner et puis donne-le, peu importe ce que c’est. N’attends pas qu’on t’extorque tes dons, donne volontairement ce que tu as.

Si je suis dans l’abondance, si j’ai du coeur, si j’aime les autres alors je me dois d’aider les autres. En aidant les autres je serai aidé par les hiérarchies divines. Celui qui reçoit doit donner à son tour afin d’équilibrer l’énergie.

En aidant les autres vous recevez en retour, aide et amour, gratitude et reconnaissance, joie et bonheur car aider les autres apportent énormément aussi à soi. Aider les autres est un devoir divin sur Terre. C’est une des plus belles qualités humaine et c’est le sens de toutes vies. Aidons-nous pour ne manquer de rien. Aider est un devoir spirituel et planétaire.

Le service est un merveilleux guérisseur, si tu t’oublies dans le service tu verras que tu grandiras et t’épanouiras de la plus merveilleuse des façons. Tu atteindras de grandes hauteurs et ton amour et ta compréhension de la vie commenceront à avoir une signification pour toi. Accepte chaque opportunité d’aide avec un coeur rempli d’amour et de gratitude, sens toi grandir en conscience et en amour. Ne t’attends qu’au meilleur en tout et en tous et vois-le arriver. Garde bien ton coeur ouvert aux autres. Encourage chacun de toutes les façons possibles. Toute âme a besoin d’encouragement. Et tu verras que lorsque tu aides les autres tu t’aides toi-même à grandir en même temps.

La compassion

La compassion est le fondement de la paix.

L’amour et la compassion sont-ils toujours en moi?

Mon coeur se brise-t-il devant la douleur et la chagrin d’autrui?

Ai-je pleuré avec ceux qui souffrent?

Ai-je essuyé les larmes de quelqu’un?

Ai-je consolé ou donné au moins un repas et des vêtements?

Lorsque vous offrez votre aide à un individu, celui-ci est touché au plus profond de son coeur. Emu, il ressent lui-même ensuite de la compassion pour les autres. De cette simple façon, on peut transformer le monde!

Faites preuve de compassion envers ceux qui souffrent et preuve d’indifférence envers ceux qui sont malveillants.

Si vous rendez visite à quelqu’un, apportez-lui quelque chose, il n’est pas nécessaire que ce soit un contenu précieux. Saluez également les personnes que vous rencontrez avec la pensée que vous leur apportez la santé, la plénitude, le bonheur. N’oubliez jamais qu’il y a en vous une terre magnifique à cultiver dont vous pouvez distribuer les fleurs et les fruits à tous ceux que vous rencontrez.

C’est grâce à ce désir de donner toujours quelque chose de votre âme, de votre esprit que la vie ne cessera de jaillir en vous.

 

LE GESTE DE LA MAIN

Quand vous prenez la main ou que vous donnez une poignée de main à quelqu’un, vous devez sentir que le courant passe. Donc, au moment de lui tendre la main, respirez discrètement profondément car une bonne respiration harmonise les échanges et souhaitez-lui la santé, la paix et la lumière!.

Pour ceux qui sont éveillés, le geste de la main est formidablement significatif parce qu’il peut encourager, consoler, vivifier les créatures et leur donner beaucoup d’amour.

« Vous voulez aider, soutenir votre famille, vos amis ? Efforcez-vous de vous élever jusqu’au monde divin pour y recueillir la paix, la lumière dont vous avez besoin, et revenez ensuite pour leur distribuer. Que peut apporter un homme faible, pauvre et ignorant ? Même en y mettant tout son bon cœur, il ne fait souvent que aggraver les choses. Le seul moyen d’aider les autres, de les sauver, c’est de retourner chaque jour en haut dans notre Patrie céleste que nous avons quittée pour un temps, et là, amasser les trésors que nous leur rapporterons. Sinon, de quelle nature sera cette aide ?

Vous avez certainement fait vous-même cette constatation. Oui, n’y a-t-il pas des personnes à qui vous préférez ne jamais parler de vos soucis, parce que vous savez que, sous prétexte de vous venir en aide, elles ne feront que tout compliquer ? Alors, si vous ne voulez pas être de ces personnes à qui on évite de se confier pour ne pas s’attirer de nouvelles difficultés, commencez par aller chercher dans le monde divin les lumières et les richesses, et vous pourrez ensuite en faire bénéficier les autres. »

Omraam M. Aïvanhov

 

http://sophir.unblog.fr/