L’enfant qui vient au monde

 

 

Nous sommes beaucoup plus qu'un simple corps, qu'une simple personne qui doit naître, travailler et mourir... à vous de choisir !

« L’enfant qui vient au monde est une âme qui se limite, et elle souffre de devoir entrer dans un corps où elle se sent tellement à l’étroit. Même si cette limitation est nécessaire pour permettre la manifestation dans le plan physique, l’être humain ne doit jamais oublier que son âme a pour demeure l’espace infini. Enfermée dans un corps, elle aspire à cette immensité où elle se dilate, se réjouit. C’est pourquoi, même si un être redoute la mort parce qu’il la ressent, ce qui est naturel, comme un arrachement, son âme l’accueille comme une libération.
L’existence est faite de ces deux mouvements, la limitation et la dilatation, que chacun doit apprendre à équilibrer. Même quand vous êtes sollicité de toutes parts, si vous ne voulez pas que votre âme finisse par étouffer, s’étioler, ne vous laissez pas accaparer par les tâches et les soucis matériels. De temps à autre, quelques instants au moins, arrêtez-vous, entrez en vous-même, ouvrez-vous à l’immensité… puis retournez à vos occupations. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov