Les Lumières de l'Invisible

 

 

Forte de ses expériences extrasensorielles, Patricia Darré nous apprend à mettre des mots sur ce que nous ne voyons pas et qui pourtant nous influence : nos défunts et nos guides, mais aussi toutes les mémoires que nos ancêtres ont laissées derrière eux... Elle nous explique l'impact de l'au-delà sur notre existence et comment être plus à l'écoute de cette âme qui nous anime. Ses perceptions viennent également se confronter avec la science, nous dévoilant un monde nouveau où la médiumnité se met au service des découvertes archéologiques et des connaissances historiques. Un témoignage qui bouscule nos idées pré-conçues et nous incite à nous interroger, à regarder nos vies différemment, toujours dans le souci d'être plus responsables et heureux.

 

Quelques extraits de ce livre

 

CHAPITRE 1  : La vie est un jeu de piste

- "...Nous nous sommes engagés, avant notre naissance, à vivre un certain nombre d'expériences. C'est un peu comme si nous avions signé avant de naître, un contrat stipulant les grandes étapes qui nous attendraient.... Notre vie est donc jalonnée de rencontres,d'expériences et d'étapes à ne pas rater. Si l'on ne s'en souvient pas, la vie, elle, nous y amène toujours....Nous avons tout choisis nous-même avant de naître. La vie est une sorte de jeu de piste dans lequel nous allons trouver des indices et des indications sur la voie que nous avons choisi de suivre au préalable. A l'intérieur de ce cadre,nous disposons de notre libre-arbitre et c'est cette liberté essentielle qui nous permet d'avancer comme bon nous semble, de marcher sur le chemin que nous avions tracé ou de nous en écarter. ..."

- "... La souffrance est liée à la matérialité, or, au moment où l'on choisit sa vie à venir,nous sommes dans une dimension où il n'y a pas de souffrance........ Ce n'est donc qu'une fois installé dans notre corps et dans cette vie-ci, quanad nous rencontrons une difficulté, qu'il nous arrive de nous dire : "Mais ce n'est pas possible ! Qui m'a puni ? Qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu ?"...Dites-vous alors plutôt :: "Si j'ai choisi avant de naître de vivre cette expérience, c'est qu'il y a une raison,c'est qu'elle est riche d'un enseignement.Que faut-il que je comprenne ? Que peut-elle m'apporter pour la suite, pour mon devenir ?......."

- "...C'est en lâchant prise que l'on commence à remarquer tous les signes de l'au-delà et toutes les synchronicités qui jalonnent notre quotidien. Or, de nos jours, nous voulons tout contrôler dans nos vies : notre image sociale, notre entourage, notre travail,nos animaux domestiques,etc... Il est très important, au contraire,d'apprendre à lâcher prise et de se dire : "Je ne sais pas combien de temps cette vie va durer, mais en attendant, je vais profiter de chaque instant. Je vais me nourrir de tout ce que je vais voir, de tout ce que je vais vivre et y trouver du plaisir. Je vais faire des désagréments et des épreuves des possibilités de grandir, trouver un intérêt à ce qui m'ennuie. Je vais positiver et faire de ma vie une aventure passionnante........ Comme on ne peut planifier l'arrivée de la providence,il faut lui laisser le temps de se manifester. Le lâcher prise, c'est se dire : Je ne contrôle plus !. Ce n'est pas toujours facile mais c'est faisable. Il suffit d'arrêter de vouloir montrer sa supériorité,de manipuler et d'avoir tout le monde sous sa coupe.Ne plus contrôler, c'est laisser les autres vivre, évoluer à leur rythme, ne pas les regarder en inférieurs,en pions que l'on dirige mais en être humains qui ont à vivre leur propre destinée. C'est laisser rentrer l'inattendu, les petits signes,c'est ouvrir tous les jours une lucarne de joie......... Lâcher prise revient à vivre comme si nous allions mourir dans une  heure,et à bien y réfléchir, il est tout à fait envisageable que cela soit le cas....... Il faut profiter un maximum de l'ici et maintenant....."

 

CHAPITRE 2 : Société et matière

- ".....Pour bien vivre, il faut de l'amour de soi. L'ego est une image de nous-mêmes,fausse et réductrice, avec ses peurs, ses angoissees et ces certitudes. Il est le fruit de notre éducation et de la société.... Il est un obstacle à notre avancement.........Le mental, qui est une sorte de pense-bête nous permet d'organiser nos journées....... il n'est pas fait pour  régler nos problèmes sérieux et profonds. Si nous sommes là, c'est pour élever notre âme......"

- ".... C'est à chacun de prendre conscience de l'éphémère de l'instant et de décupler son envie d'évoluer et de développer l'aspect spirituel...."

- ".... Nous avons tendance à nous accrocher à nos habitudes, à une routine, et il est quelquefois très difficile de changer de cap. La transformation n'est jamais une phase de vie évidente car c'est une période où l'on perd tous ses repères , déboussolé.... Néanmoins,ce sont des moments importants à vivre car ils nous poussent à grandir, à évoluer, à s'adapter.......... Il faut donc être constamment prêt à se remettre en question.... Nous sommes vibration et la matière qui nous entoure est vibration...."

 - ".....Le corps est un révélateur de l’âme. Il est donc important non seulement d’en prendre soin et de l’entretenir, mais aussi d’être à son écoute !….."

-"….Ce que la médiumnité m’a appris, c’est que la matière est un indicateur de l’esprit, et notre corps, un messager de l’âme….....Le moment le plus simple est le soir, quand nous sommes entre veille et sommeil, dans le silence et l’obscurité, juste avant de s’endormir, on se retrouve seul avec soi-même et l'on peut se ettre en connexion avec cette âme qui est alors plus à même d'entendre et d'enregistrer nos pensées que pendant l'agitation de la journée. On peut commencer par se demander : Qui suis-je ?...." 

 

CHAPITRE 3 : Deuil et Amour

- "....Notre famille constitue un moyen et un cadre pour notre évolution. On choisit avant notre naissance, des gens avec qui l'on a déjà vécu ou bien que l'on ne connaissait pas : des bourreaux, des amis, d'anciens parents....tous les cas de figure sont possibles..... La famille est juste un moyen. Il en va de même pour nos enfants. Ils naissent parce qu'ils voulu que leurs vibrations passent par nousmais ensuite ils s'en vont ou meurent, et s'ils nous manquent,ils ne nous appartiennent pas pour autant. Notre famille ne nous appartient pas..........Nous accompagnons et nous sommes accompagnés le long du chemin mais personne n'appartient à personne...."

- "...Quand quelqu'un de proche meurt, on se dit que c'est atroce, que je ne pourrais pas m'en remettre......Il faut regarder les choses autrement et dissocier l'âme de cette personne, qui continue d'évoluer, et son corps qui lui, n'est plus........Il ne faut pas identifier l'âme à la matière qui la représente. Cela n'est pas facile quand on souffre du départ de queluq'un mais c'est réalisable.... La souffrance est normale mais ne doit pas durer trop longtemps. .... La pire chose qui puisse arriver,c 'est de rester malheureux pendant des années ; on s'enferme dans une sorte d'hommage perpétuel à celui qui est parti... Au final, il n'y a plus d'amour et cela devient du fétichisme égotique........ Si la situation dure autant, c'est qu'elle arrange bien la personne en question.  Si elle en avait marre de souffrir,elle aurait changé et trouvé le moyen de dépasser sa douleur....."

- "En ce qui concerne le deuil, nous avons tendance à faire une classification des plus absurdes : il est moins grave de perdre un conjoint qu'un enfant, un chien qu'un parent,etc.... Il est insupportable de mettre dans des cases le degré d'amour et de douleur que l'on est censé ressentir en fonction de la perte que l'on subit..... On ne hiérarchise pas l'amour.... Pour certains, il parait impensable d'aimer un chat ou un chien comme on aime un enfant. C'est pourtant le quotidien de beaucoup de personnes......... Les animaux interagissent avec nous qu'ils soient dans notre réalité ou dans l'au-delà. On sait qu'il y a des zones où ils vont après la vie - c'est l'équivalent de notre au-delà - et d'où ils peuvent continuer à nous envoyer des signes......Quand on s'est beaucoup aimé et qu'il y a une vraie fusion entre le souffle humain et le souffle animal, il est possible quand on meurt de les revoir.....On retrouve notre animal de compagnie une fois dans l'au-delà....."

- "..... Très souvent et beaucoup de médiums peuvent témoigner dans ce sens, quand on est en communication avec des défunts ou des guides,tous nous disent : "l'amour, rien que l'amour ! Il faut aimer ! Aime............. Lorsqu'ils parlent d'amour,ils parlent de force vibratoire. ....Aimer c'est avancer, car avancer, c'est être en harmonie avec ce qui nous entoure. Et nous, nous avons compris qu'aimer, c'était geindre et se répandre en mièvreries... Aimer c'est agir ! Quand on nous dit "Aime",cela signifie "marche,passe à l'action ! .... Aimer les gens,c'est choisir, décider, être en interaction permanente les uns avec les autres, toujours dans le respect....."

- "Si j'aide avec l'ego, je vais agiri par intérêt, rendre dépendant de moi ceux à qui je porte secours pour mieux les manipuler et attendre qu'ils me rendent la monnaie de ma pièce. Mais quand on aide quelqu'un, ce n'est pas pour lui demander quelque chose en retour. Nous devons aider dans le silence, l'abnégation et sans conditions. ...."

 

CHAPITRE 4 : Les handicaps, avortements et fausses couches sont-ils programmés

 

- ".......Ce qui était à l'origine un choix délibéré avant de naître peut être resenti comme une injustice... Certains entretiennent ainsi un ressentiment quant à leur état, et si la révolte est saine quand elle nous permet d'avancer,elle est dommageable quand elle nous bloque, nous enferme et n'est que l'expression d'un refus de soi perpétuel...... Nous sommes venus en conscience; cette vie matérielle est une mission que nous avons choisie et qu'il faut assumer........ Personne n'est piégé.........Les raisons pour lesquelles nous nous incarnons se décident dans l'invisible et notre présence sur Terre permet de mettre un terme à des branches généalogiques ou d'en démarrer d'autres. C'est ce qui permet l'évolution....."

- "....A propos des fausses couches et des bébés morts à la naissance ou peu de temps après, c'est souvent l'esprit qui anime le foetus ou le bébé qui décide de mourir, de faire marche arrière. Il ne veut plus s'incarner et décide de prendre un autre chemin d'évolution.... Ce ne sont ni des injustices ni des punitions que l'on subit,mais des moteurs pour nous faire avancer...... Un enfant qui meurt dans le ventre de sa mère à la naissance ou très jeune est un événement voulu par celui qui part.  Sa disparition doit aider ceux qui restent  changer leur vision des choses, à pouvoir la remettre en question, à regarder la vie d'une autre façon...."

 

CHAPITRE 5 - Mémoires et psychométrie

 

CHAPITRE 6- Expériences archéologiques

 

CHAPITRE 7- A bas les faux semblants

- ".... Un médium n'est pas toujours en contact avec des entités, quand un client vient le voir pour communiquer avec un défunt, il n'est pas difficile pour lui de lire les mémoires relatives à ce défunt dans l'énergie corporelle de son client.... Les informations que nous délivre le médium sont une transcription de nos mémoires, de ce que nous avons retenu de la personne disparue. Cela suffit bien souvent pour créer l'illusion d'une communication avec l'au-delà...."

- "..... la photo émet en permanence une vibration qui est en relation avec l'histoire de la personne qu'elle représente : elle est son rayonnement partiel de son unité central, c'est pour cela qu'elle reste active et puissante. Une photo agit sur nous car elle continue d'émettre des informations........ Il est possible également d'intervenir sur une photo. Celle-ci peut donc être utilisée pour faire du bien ou du mal aux personnes vivantes qu'elle représente..Il est à noter qu'il est tout à fait possible de soigner à distance et sans aucun support : on agit alors sur la représentation mental que l'on se fait de la personne....... On peut ainsi charger une photo, tout comme un lieu ou un objet, d'une mémoire particulière. L'envoutêment n'est rien d'autre qu'une mémoire négative qui vient polluer et affaiblir votre énergie. Mais nous ne savons pas quoi faire face aux problèmes relatifs aux forces de l'invisible.Nous sommes perdus car nous n'avons plus du tout cette culture et cette connaissance et il nous faut alors trouver des sorciers, des magnétiseurs etc....... ..... l'invisible s'est vu de plus en plus assimilé à tout ce qui relève de la supercherie, du spectaculaire et du charlatanisme.........Notre esprit a de multiples facettes, contient de nombreux tiroirs qui sont bloqués  par nos idées reçues...... IL FAUT REAPPRENDRE A NOUS FAIRE CONFIANCE...."

- "Par exemple,l'image un peu effrayante que l'on a du sorcier, qui va désenvoûter quelqu'un en se livrant à des simagrées et des rituels singuliers, vient de cet interdit autour de la sorcellerie qui, en étant marginalisée, est devenue une pratique mystérieure et inquiétante. En vérité, le sorcier n'a pas besoin de plumes de corbeau ou de bave de crapaud pour agir et guérir, il utilise des rituels....qui donnent l'impression qu'il se passe quelque chose d'inquiétant et d'insolite....... C'est une mise en scène nécessaire pour faire de la séance un moment spectaculaire qui agit............ Nous sommes conditionnés, nous avons perdu confiance en nous et nous attendons une cause extérieure pour lâcher prise et nous mettre en contact avec notre puissance intérieure. Si l'on agit naturellement, sans supports, sans l'autre, on a l'impression que cela ne peut pas marcher. Mais il faut avoir conscience que l'on a cette force en nous et qu'elle peut nous défaire de nos propres malédictions. il faut retrouver cette confiance et apprendre à développer notre potentiel pour se débarrasser du spectaculaire et de toutes les mascarades qui entretiennent notre prétendue impuissance.....elle est le reflet d'un conditionnement et d' une méconnaisance de ce que nous sommes. En tant qu'émetteur-récepteur, nous pouvons développer notre médiumnité, notre intuition et notre capacité à soigner.......Cette énergie vient tout d'abord de la Terre et de son noyau terrestre. Elle provient aussi des planètes qui nous entourent, du Soleilet des autres étoiles. Elle peut aussi venir de l'au-delà : dans ce cas,c'est un guide ou quelqu'un de l'autre côté qui envoie de l'énergie et qui aide le guérisseur à la canaliser......"

- ".......Beaucoup de guérisseurs, magnétiseurs ont développé dans la pratique de leurs soins des tas de petits rituels. Ces derniers,qui permettent de convaincre le malade de l'efficacité de la méthode utilisée, finissent bien souvent par persuader le guérisseur lui-même qu'uil ne peut agir et soigner si son cérémonial n'est pas respecté à la lettre. Il faut veiller à ne pas s'enfermer dans ces rituels, à développer sa confiance et son autonomie pour pouvoir intervenir et soigner quelqu'un au milieu de nulle part, sans bougies, sans encens, sans ces repères et ses habitudes. Les rituels rassurent et éloignent les peurs mais ils emprisonnent......... Certains magnétiseurs, guérisseurs se sont transmis leurs prières de génération en génération sur un simple morceau de papier..... Quand on voit le papier on se rend compte que c'est ridicule mais eux disent "que c'est grâce à cela que je soigne......"..... C'est juste un rituel que l'on perpétue et qui rend tout le monde dépendant et prisonnier. D'ailleurs si la génération suivante ne possède plus le papier, elle est persuadée qu'elle ne peut plus soigner....... Le fait de recevoir un secret, même si celui-ci se réduit à deux phrases écrites sur un vieux bout de papier, donne aux guérisseurs la confiance nécessaire pour activer en eux leur capacité à guérir autrui."

- "...Mais il ne faut pas confondre la capacité de soigner et de guérir avec le rituel. Nous avons cette capacité enfouie en chacun de nous et il est possible de l'activer. Il faut réussir à développer ses facultés en passant uniquement par la confiance en soi, s'exonérer de tous ces supports et rituels qui datent de plusieurs siècles et qui nous emprisonnent. Ils sont le reflet d'un monde, avec ses barrières et ses blocages, qui tombe en désuétude, qui n'est plus adapté aux forces nouvelles qui sont déjà en place et qui exigent que l'on se recentre sur soi, que l'on abandonne tous les artifices et les faux-semblants pour développer notre potentiel........"


CHAPITRE 8 - Expérience de mort imminente et vie antérieure

 

- “…. On peut noter ainsi le fait de se retrouver hors de son corps,de se voir allongé et inanimé comme un spectateur extérieur, puis le passage dans un tunnel débouchant sur une lumière. Si pour certains, la vision s’arrête là, pour d’autres le voyage continue dans la lumière. La plupart du temps, elles sont accompagnées ou accueillies par des défunts qu’elles ont connus, parfois par des êtres qui leur sont inconnus.. Dans la majorité des cas, les sensations décrites se rapportent à l’amour inconditionnel, une harmonie parfaite, une paix et un bien-être profonds………C’est une expérience qui survient dans notre parcours de vie pour nous dire « Voilà de quoi ton âme est capable, tu continues d’exister même sans ton corps physique, nous sommes là, de l’autre côté pour t’accueillir, nous t’aimons mais pour l’instant tu dois retourner dans ton corps et poursuivre ton chemin…. .. On parle beaucoup moins des EMI négatives ou infernales…. Ils assistent à un spectacle d’âmes en détresse, qui vivent des turpitudes atroces…….. Ce qui fait qu’une EMI va être positive ou négative dépend de l’âme de la personne au moment où elle vit cette expérience….. »

- « …… Nous avons tous des âmes de teintes différentes et nous sommes tous mélangés et en interaction les uns avec les autres pour essayer d’avancer et d’éclairer nos parties ombragées……Quelquefois, quand la personne n’a pas conscience d’avoir une âme sombre, il suffit de le lui dire pour qu’elle commence à changer et à s’éclaircir………. Si certaines s’éclaircissent et évoluent, d’autres, même si elles en ont conscience, ne veulent pas changer. Quand l’âme est trop diabolique, qu’elle n’est là que pour semer la discorde, il n’y a rien à faire, on ne peut l’aider contre sa volonté………..Si le fond de la personne est négatif, on peut essayer de l’aider si elle le désire et qu’on en a la force, sinon, il vaut mieux l’éviter et passer son chemin pour ne pas y laisser des plumes......On peut ainsi avoir des gens qui sont gentils et souriants et qui ont un morceau de charbon à l’intérieur ; ce n’est qu’une façon d’être et de paraître, de travestir l’ego pour s’imposer et manipuler, consciemment ou non selon les cas…… Quand on se fait avoir, on a souvent le réflexe de se blâmer et d’en vouloir à l’autre alors qu’on devrait se dire : « Grâce à cette expérience, je ne retomberai pas dans le piège la prochaine fois. Nos erreurs nous permettent de mieux discerner l’âme et d’évoluer……….l’EMI est toujours un enseignement même quand elle est terrible et effrayante, elle survient pour nous dire : « voilà comment tu es à l’intérieur, regarde le reflet de ton âme. Et si tu décidais de changer ? » Elle n’est pas une punition, elle nous incite à évoluer, à grandir, à travailler notre âme, à mieux nous connaître et à avoir des outils pour transcender nos noirceurs et aller plus loin que les apparences de notre ego. Quand elle est positive, l’EMi sert également à nous remettre sur les rails, elle nous rappelle la survivance de l’âme et nous dit : « tu t’éloignes du chemin que tu avais tracé, alors à partir de maintenant, tâche d’avancer en empruntant une voie plus spirituelle…….. »

- « …. Nous avons une idée très préconçue de la réincarnation qui est fausse et qui restreint le champ des possibles : on la voit comme un phénomène qui se répète indéfiniment et qui serait la seule voie pour évoluer. C’est une image très réductrice qui ne tient pas compte de l’infinité des dimensions existantes qui s’offrent à nous. Nous n’arrêtons jamais d’évoluer, et si certains se réincarnent, d’autres poursuivent leur chemin ailleurs, autrement. …………Nous avons d’innombrables  expériences et vies antérieures dans différentes dimensions. Par conséquent, nos vies antérieures terrestres ne représentent, en soi, qu’une fraction de ce que nous expérimentons

 

CHAPITRE 9 - Un syndrome de Stockholm particulier

CHAPITRE 10 - Le pardon