Mort subite et crémation

 

 

De nombreuses personnes m'ont demandé si l'âme pouvait être pertubé suite à une mort subite ainsi qu'à leur crémation. J'ai donc demandé à mon Maître (Octavia) ce qu'il en pensait.

 

 

 

 

Cet enseignement vient de mon maître Octavia

Ch : Maître Octavia, une personne ne peut-elle pas comprendre sa mort si celle-ci a été subite ?

O : La mort subite est particulièrement difficile d’un individu à un autre pour maitriser le chemin qu’il doit prendre sur son nouvel état. Comme toute mort,  des êtres viennent vous accueillir afin de vous montrer que vous n’êtes pas seul. Ce ne sont pas les circonstances de la mort qui peuvent empêcher un être de sortir de son état d’errance, c’est son esprit qui est obscurcit par la matière ainsi que par sa non-acceptation de sa mort. Il ne parvient pas à comprendre et à réaliser où il est, ce qu’il y fait, ce qu’il voit. Etre vu, il le désire  mais les siens ne le voit plus, alors nous sommes là pour lui expliquer son changement d’état et son évolution à venir. Mais nous ne pouvons pas le forcer à venir s’il ne désire pas nous suivre.

Ch : que devient cet être s’il ne désire pas nous suivre ?

O : Il s’embourbe dans ses idées, ses convictions sont plus fortes que nos invitations à venir. Il lui faudra du temps afin qu’il admette qu’il n’est plus celui qu’il a été. Il reste sur terre et ne comprend pas pourquoi  ses cris ne sont pas entendus.  Il doit se faire une raison mais lui seul engagera le processus de départ, quand sa conscience sera prête à l’accepter.

Ch : que pensez-vous de la crémation sur des êtres qui n’ont pas admis qu’ils sont morts ?

O : La crémation est un mode opératoire d’anéantissement total et immédiat de la matière. Il n’est en rien purificateur comme certains le pensent. C’est simplement un acte de séparation humaine.

Ch : la crématon peut-elle perturber l’âme ,

O : Oui elle le peut si cette personne aimait trop la matière ainsi que pour celle qui recherche leur corps physique, pour se prouver qu’elles appartiennent  toujours à la terre. . En général, l’âme ne recherche pas ce qui a été lourd pour elle. Elle est légère et libérée de ce fardeau. Lorsqu’une plaie de votre corps a été soignée et guérie, retournez-vous fréquemment à vos poubelles pour y regarder vos pansements maculés de souffrance. Dis bien à tous ceux qui ont peur, de se rassurer. A votre mort, nous serons toujours là pour vous accueillir dans la lumière. L’amour vous portera sans que vous ne portiez un regard en arrière. Vous direz « pourquoi cette peur alors que la réalité est bienheureuse ». Rassurez-vous, tout est sans souffrance.

Ch : Si nous ressentons un être resté auprès de nous, pouvons-nous l’aider à partir ?

O : Oh que oui, bien souvent, il vous écoutera mieux que nous car il sera resté dans vos vibrations. Il pensera que nous sommes sortis de son imagination. Dites-lui qu’il n’est plus, invitez-le à aller dans la lumière et à nous suivre. Ainsi il comprendra qu’il n’a plus sa place sur Terre.