Le passage dans le tunnel (suite)

 

 

Le passage dans le tunnel (suite)

15/06/2012

"Nous allons vous enseigner sur les âmes qui quittent le plan de la Terre. Nous vous avons déjà donné un enseignement à ce sujet, mais nous allons le compléter.

Vous savez que sur ce monde de troisième dimension il y a des niveaux de conscience très différents. Pour vous en donner un petit aperçu, nous disons qu’il y a des niveaux de conscience qui peuvent aller de un à mille ; il y a de toutes jeunes âmes qui doivent expérimenter des choses difficiles et passer par des comportements extrêmes que vous pourriez totalement réprouver.

Il y a également, incarnées en ce moment sur ce monde, des âmes qui ne lui appartiennent pas du tout, mais qui ont désiré venir expérimenter la matière avant la grande transition. Parmi ces âmes il peut y avoir des âmes très élevées venant des plans de Lumière et n’appartenant pas à votre monde ainsi que des âmes venant de mondes en évolution. Celles-ci doivent apprendre et subir davantage la loi de cause à effet.

Avant, nous disons bien « avant », lorsque les âmes quittaient le plan de la Terre et la densité, elles allaient toutes dans des lieux qui étaient fonction de leur niveau de conscience.

Dans certains endroits se trouvaient, et se trouvent encore pour peu de temps, des âmes ayant vécu plusieurs existences qui n’ont jamais voulu s’amender ; elles ont commis ce que vous appelez des exactions et que nous considérons comme des leçons mal comprises et mal apprises.

Lorsque de telles âmes quittent les plans de la Terre, elles sont souvent perdues dans les limbes ; il faut beaucoup de dévouement aux âmes qui sont dans la Lumière pour aller les éclairer, aller les chercher et les mener sur les plans où elles doivent comprendre et continuer leur évolution hors de la matière.

Parmi les âmes qui n’ont jamais voulu s’amender, il y a des âmes que nous pourrions définir comme« irréductibles », des âmes qui se complaisent totalement dans des énergies d’involution. A ces âmes-là il a été donné x et x possibilités de comprendre et d’aller vers la Lumière ; désespérément, elles préfèrent servir tout ce qui est inférieur. Il faut donc que ces âmes passent par des plans très difficiles que vous pourriez appeler « plans du bas astral ». Il n’y a que dans la souffrance qu’au bout d’un moment elles peuvent comprendre et se transformer. Celles qui ne veulent réellement pas se transformer sont « refondues » dans le Tout. D’une certaine manière, elles doivent renaître en tant qu’âmes, bien qu’en fait ce soit plus compliqué que cela. 

Même l’âme la plus sombre a en elle une particule de Dieu, puisque tout émane de Lui. Cette âme ne tient pas compte de sa partie divine bien qu’elle lui soit reliée. Elle est beaucoup plus attirée par ce qui correspond à la densité que par ce qui correspond à la divinité ; elle est donc refondue dans le Tout. La partie divine retourne à la Source pour recommencer un périple sur divers plans ou diverses planètes. Cependant, cela arrive assez rarement.

Nous allons parler des personnes qui n’ont, soi-disant, fait aucun chemin spirituel (nous n’aimons pas ce terme mais nous continuons à l’employer pour votre compréhension) ; ce sont des personnes qui ont beaucoup d’Amour dans le cœur et qui font partie d’une grande masse d’âmes expérimentant dans la matière.

Elles se retrouvent sur un plan très agréable qui correspond beaucoup à celui qu’elles ont quitté. Elles peuvent retrouver des paysages plus ou moins magnifiques en fonction du sous plan où elles se trouvent. (Il vous arrive souvent de parler de plans que vous nommez le « moyen astral » ; ce ne sont que des termes, car dans le moyen astral il y a plusieurs sous plans). Elles peuvent y retrouver des personnes qu’elles ont aimées, et surtout, pour être heureuses, elles peuvent se recréer, par l’esprit, la famille qu’elles ont aimée sur Terre. Une âme qui, sur Terre, a eu le profond désir d’avoir une grande maison ou un château peut se les recréer, puisque la pensée peut tout créer et que le monde de l’astral est, par excellence, le monde de la création par la pensée.

A partir du moment où, lorsque vous êtes encore dans la matière, vous avez bien défini l’endroit où vous désirez aller et que vous vous êtes donnés la peine de vous transformer jour après jour, vous allez dans des lieux très lumineux. Tous ceux qui ont parcouru un chemin de compréhension d’eux-mêmes, de lâcher-prise, de sagesse et d’Amour seront projetés dans les lieux qui correspondent à leur désir profond, c'est-à-dire que ceux qui ont réellement besoin d’un monde d’Amour, de sagesse, de paix et de fraternité, seront dirigés pour un temps vers le monde désiré qui, d’une certaine manière, est un monde d’esprit et non de matière ».

J’essaie de bien expliquer à quoi correspond le monde de l’esprit en comparaison avec celui de la matière ; ils me montrent beaucoup d’images, et ce que je vois ressemble étrangement au monde de la terre avec des humains qui s’occupent, des maisons, des paysages et des animaux, tous créés par la pensée.

« Les êtres qui sont sur ces plans-là sont heureux, mais auprès d’eux se trouvent des enseignants qui, petit à petit, leur font comprendre qu’il faut qu’ils aillent plus loin, plus haut. Ces êtres comprennent que le lieu où ils se trouvent n’est que création de la pensée, et que plus haut ils trouveront des êtres beaucoup plus lumineux, qu’ils pourront également se réaliser et continuer leur évolution. Ce sera un deuxième palier par rapport au plan où ils se trouvent. Ils sont donc dirigés vers une autre fréquence vibratoire, sur un autre plan. Chaque fois que ces âmes peuvent comprendre, accepter ce qu’elles sont en réalité, elles montent un palier, une fréquence vibratoire supplémentaire.

Il fallait, nous disons bien  "il fallait" que certaines âmes retournent sur le plan de la matière pour bien comprendre ce qu’elles n’avaient pas tout à fait assimilé et expérimenté, afin d’être projetées encore plus haut sur les plans de l’astral supérieur.

Comme nous vous l’avons dit il y a quelques temps, avec la transition l’astral tel qu’il est n’existera plus. C’est pour cette raison qu’il y a quelques temps nous avons parlé du sas qui sert à orienter les âmes vers tel ou tel endroit, tel ou tel niveau qui correspondent à leur future transformation, à leur future mission et également à leur futur devoir d’apprentissage et d’évolution.

Au niveau de la transition, votre planète sera bien évidemment différente, et il n’y aura plus ce que nous pourrions appeler de dimension d’attente, dimension assez difficile, car toutes les âmes qui s’y trouvent savaient (puisque maintenant cela se termine) qu’elles devraient inéluctablement retourner dans la densité.

Pour les âmes qui commençaient réellement à s’éveiller et à comprendre, le retour dans la densité était très difficile et très pénible. Elles n’auront plus cela à accomplir. Elles seront dirigées vers de nouveaux mondes, vers de nouvelles dimensions.

Certaines reviendront sur Terre, mais ce ne sera plus la Terre que vous connaissez, ce sera celle de l’âge d’or, celle qui aura réellement retrouvé son équilibre parfait et l’Amour de tous les êtres qui vivront sur elle et en elle. Tout vivra en harmonie parfaite, les divers règnes, les humains ou même l’entité Terre qui sera en harmonie avec toute vie sur elle et en elle. Il y aura réellement fusion dans l’harmonie et dans l’Amour, et chacun donnera à l’autre le maximum de lui-même.

L'école de la Terre va totalement fermer ses portes parce qu’elle ne sera plus utile pour l’évolution et parce que la Source en a décidé ainsi. Il n’y aura plus d’école de souffrance !

Toutes les âmes qui n’auront pas pu faire le grand saut alors que cela leur était accessible dans la densité continueront leur vie dans un autre univers, sur des planètes de troisième dimension beaucoup moins difficiles".

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu