Le karma

 

 

Le Karma signifie littéralement «loi du karma ». Nous sommes tous ici sur terre  un chercheur spirituel. Notre esprit , passe à travers des vies successives. L’esprit revient dans une nouvelle vie, enrichi des expériences passées des vies antérieures. Le karma est une loi spirituelle, tirée de l'hindouisme, qui affirme quetout acte, grand ou petit, va éventuellement revenir affecter son auteur avec la même force que celle de l'action initiale

Parvenu à une étape de son évolution, l'être choisit de s'incarner. "On récolte ce qu'on a semé". Il faut donc bien comprendre que la cause profonde de tout ce qui nous arrive d’agréable ou de pénible réside en nous, que ce soit par un acte commis dans cette vie (négligence, mauvais esprit, mensonge, jalousie ou au contraire, altruisme, bonté etc...) ou dans une vie passée. De façon plus précise, nous pouvons dire que le karma est une loi de cause à effet; partant du principe que chaque effet est fatalement précédé d'une cause. Cela s'applique au monde de la matière mais aussi sur les plans mental et spirituel. "Une fois qu'on a compris pourquoi on souffre, on peut le modifier. Ce n'est que lorsque l'on ne comprend pas que l'on continue. Chacun a le paradis inné, parce que le paradis est à l'intérieur de nous. Toutes les souffrances, toutes les infirmités ont un sens éducatif nous avons dans cette vie la chance de réparer une erreur du passé.  Nous  héritons  de nos actes.

Puisqu'on est l'étape présente de son évolution : pour dépasser  cette étape, il faut donc se dépasser. Tout acte en bien ou en mal, du corps, de la parole et de l’esprit aura une conséquence bonne  ou mauvaise, dans cette vie, dans la suivante ou bien après.  En un mot, on récolte toujours ce que l'on a semé. Nul ne peut échapper  à ses actes passés. Ainsi, à chaque instant de notre vie, nous pouvons transformer notre karma négatif en positif et améliorer encore plus notre karma bénéfique. Au terme de sa vie, celui qui a bien appris sa leçon passe dans la "classe supérieure", celui qui a mal étudié redouble jusqu'à ce qu'il ait pris conscience de l'essence même des choses. L'homme est libre, libre de faire le bien ou le mal ; dans ce dernier cas, il est plus ou moins conscient qu'il ne peut agir en toute impunité, sans crainte de retombées néfastes. Lorsque nous sommes dans des situations difficiles, conflictuelles, nous sommes trop submergés par nos propres émotions négatives pour avoir le temps ou la présence d'esprit de penser à la compassion ou à la sagesse.

Le karma est un instrument de notre apprentissage sur terre.
Le Karma ne récompense ni ne punit, c'est nous qui
nous récompensons ou nous punissons

Après notre mort, notre esprit très subtil quitte notre corps et entre dans l’état intermédiaire, ou « bardo » en tibétain. Dans cet état subtil semblable au rêve, nous avons de nombreuses visions différentes qui proviennent des potentiels karmiques qui ont été activés au moment de notre mort. Ces visions peuvent être agréables ou terrifiantes, cela dépend du karma qui mûrit. Une fois que ces graines karmiques ont pleinement mûri, elles nous forcent à renaître sans en avoir le choix. si vous voulez savoir ce que vous deviendrez dans les vies futures, regardez ce que vous faites maintenant » Pour l'indigne, toutes les portes sont fermées, sauf une : celle du repentir. « Demandez et l'on vous donnera, frappez et l'on vous ouvrira ». La loi du karma n'existe pas pour punir, c'est une loi de l'univers et personne ne peut y échapper, comme la loi de gravitation. Appliquer la Loi du Karma ou loi de cause à effet.

Prendre les bonnes décisions pour œuvrer la Loi KARMIQUE

Chaque jour, et à chaque instant  je serais responsable de mes choix. Par ma seule observation, ceux-ci seront portés à l'attention de ma conscience. Je saurai que le meilleur moyen de préparer le futur est d'être totalement conscient du présent. À chaque fois que je prends une décision, je me pose deux questions: Quelles sont les conséquences du choix que je suis en train de faire? et Apportera-t-il satisfaction et bonheur, à moi-même comme à ceux qui en seront affectés? Je demanderai alors à mon cœur de me conseiller et de me guider par ses messages de confort ou d'inconfort. Si un choix m'apporte le confort, je m'y abandonnerai. S'il me donne une sensation d'inconfort, je ferai une pause et j'observerai les conséquences de mon action à l'aide de mon regard intérieur. Ces conseils me permettront de faire les choix spontanément justes pour moi comme pour autrui.

 

Publié le 15 octobre 2000, par Lama NAMGYAL
source : Elyna Medium Chanel