Prière de guérison

 

 

 

 

Par la prière, guéris-toi toi-même ! Les meilleures aides pour ta santé, qui est la force de vie, ce sont des sensations et des pensées positives et nobles. Tu éveilleras d'autant plus de forces de guérison et de forces vitales que ta manière de penser sera noble et pure.

Dieu, l'étincelle de vie en toi est la force de guérison et la force vitale de ton âme et de ton corps. Si tu ouvres par la Force rédemptrice la porte intérieure conduisant au Royaume de Dieu, en affirmant le salut, c’est à dire les forces porteuses de Guérison et en accomplissant les Saintes Lois, alors tu recevras aussi. Guéris-toi toi-même par la prière.

Que chacune de tes sensations, chacune de tes pensées et chacune de tes paroles devienne prière! Alors la porte vers la vie s’ouvre et tu seras rempli de force, de sagesse, d’amour et de santé.

Il est écrit: "Demande et il te sera donné." La demande ne devrait cependant pas rester l'expression d’une affirmation extérieure, un appel ou une prière des lèvres. La requête devrait être le fruit de l'accomplissement des Saintes Lois, de l'affirmation de la force intérieure par des sensations, pensées et volontés nobles.

L'éternelle énergie vitale jaillit sans cesse de l'Origine de la Source. Si nous sommes disposés à l'accepter en accomplissant les Lois, alors nous recevons cette Force qui dispense salut et vie par l'intermédiaire du noyau central de notre âme. Il nous est possible de multiplier l'influx de cette force de vie et de guérison, si nous affirmons ces forces de vie et si nous les accomplissons dans la vie quotidienne, du fait qu’elles sont les lois de la vie. Si nous frappons à la porte de la vie éternelle en élevant notre coeur à Dieu, alors la Porte s’ouvrira et il nous sera donné.

La prière intérieure adressée au médecin et guérisseur intérieur suppose une foi et une confiance profondes en Celui qui peut tout, qui est tout. Se guérir veut dire: recouvrer la santé par la Force du Médecin et Guérisseur Intérieur.

L'Esprit de Dieu ignore la maladie et d’après notre origine, nous sommes des êtres purs qui recèlent en eux toutes les forces de guérison. En tant qu’êtres de lumière nous ne sommes pas malades. Nous sommes malades par suite de notre fausse manière de penser, de sentir et de vouloir, par nos violations des Lois. Mais il nous est donné par Dieu d’invoquer les forces intérieures, de les activer et aussi de les diriger vers les organes malades ou souffrants concernés, car nous sommes des serviteurs de Dieu, selon notre origine.

Comme nous sommes des enfants de la Vie éternelle, des serviteurs et des servantes de Dieu, nous avons également la possibilité d’acheminer les forces de guérison et de vie à chaque organe, à chaque muscle, à tout notre organisme par la prière correcte et par l'invocation des organes. Chacun de nous peut parler à ses cellules et à ses organes, car dans chaque cellule se trouve la force spirituelle. Plus nous affirmons intensément cette force intérieure par une foi puissante et une confiance totale, par des pensées positives, des sensations nobles, par l'accomplissement des Saintes Lois, plus il nous sera donné.

Par la prière intérieure consciente, par les sensations et les pensées positives, il se produit un appel à nos cellules et à nos organes, à notre organisme tout entier. Si nous affirmons sans relâche les forces intérieures, les forces vitales et de guérison avec notre conscience ouverte, c’est-à-dire dans une affirmation totale, alors une métamorphose s’opère en nous. Alors le médecin et guérisseur intérieur, l'Esprit de Dieu devient actif d’une manière renforcée.

La force éternelle, Dieu, n’attend que le moment où nous sommes disposés à ouvrir avec Lui la porte intérieure par la force de la prière correcte, de la volonté correcte, pour nous abandonner ainsi à l'influx de l'éternel potentiel divin.

Nos cellules corporelles ne sont malades que parce que nous les avons affaiblies par une manière erronée de penser, de sentir et de vouloir et que nous avons ainsi laissé pénétrer en nous certaines maladies. Si nous envoyons à nos cellules, à nos organes, aux tissus et aux muscles, aux hormones et aux glandes des pensées positives, saines et claires, alors nous recevrons également beaucoup de l'éternelle source de vie, en fonction de notre consécration.

La meilleure aide pour ta santé, ce sont donc des pensées positives, désintéressées. Elles constituent les matériaux de construction pour notre corps sain. Si nous affirmons chaque jour la santé de notre corps, aucune maladie ne nous affectera, du fait qu’aucune correspondance ne se trouve en nous, à moins que la maladie ne soit d’origine karmique.

Si nous tombons malades, la guérison nous est toujours accordée si c’est bon pour notre âme. Si nous ouvrons avec Dieu la porte intérieure de la vie par une vie optimiste conforme à Sa Volonté, alors nous recevrons, du fait que le médecin et guérisseur intérieur habite en nous. Il attend que nous L'appelions, que nous nous tournions vers Lui, que nous réalisions et accomplissions les Lois, car c’est alors que la porte s’ouvrira et que la vie jaillira comme un torrent dans notre corps, en nous apportant soulagement et guérison.

L'amour de Dieu pour Son serviteur est immuable. Ce n’est pas Lui, l'Amour Tout-Puissant, qui nous envoie les souffrances et les afflictions. Elles dépendent uniquement de la loi de cause à effet, valable partout, régnant partout et qui est la Loi de la justice. Dans cette vie ou dans une de nos précédentes vies, nous avons créé des causes, nous nous sommes rendus coupables envers la Loi. Ce pourquoi nous nous rendons coupables, nous devons l'accepter et le supporter pour pouvoir suivre à nouveau le chemin du retour vers la lumineuse et éternelle origine, vers la Patrie éternelle.

Une dette de l'âme, qui selon les lois d’airain, s’écoule dans notre vie et nous apporte maladie, misère, soucis ou revers de fortune peut malgré tout être guérie ou soulagée selon l'intensité du karma. Jusqu’à quel point elle peut être annulée ne dépend que de nous-mêmes, notre consécration envers le médecin et guérisseur intérieur, l'Esprit de Dieu, selon que nous nous abandonnons à Lui, le Tout-Puissant, avec une confiance et une foi absolues, ou que nous doutions qu’Il puisse vraiment nous aider et nous guérir. Chaque doute est une régression dans notre vie. Il nous enferme en nous et cimente la porte qui mène au médecin et guérisseur intérieur. Des pensées divines, affirmatives, conscientes et précises conduisent au succès.

L'état de notre corps est l'expression de notre âme, de nos sensations, pensées, sentiments et désirs actuels ou passés. Ce que nous pensons aujourd’hui, cela nous le sommes dans notre intérieur, c’est notre être, c’est ce que nous y avons introduit mentalement dans cette vie ou dans une de nos vies antérieures. Ainsi, nous avons créé la correspondance en nous, la charge de notre âme.

Aucune maladie ne vient d’elle-même, c’est toujours nous qui en sommes responsables. Les soi-disantes maladies chroniques sont également des manifestations visibles de nos pensées négatives passées ou présentes. Si nous voulons amener un changement, nous devrions penser au médecin et guérisseur intérieur et nous confier à Lui en pensant positivement d’une manière persévérante et consciente et en mobilisant ainsi les forces intérieures.

Les prières de guérison sont le plus souvent des prières de requête. Elles devraient jaillir des profondeurs de notre conscience, alors elles sont salutaires et pleines de forces. Mais si nous prions et demandons, nous ne devrions pas mendier.

Demander telle ou telle chose, la santé et la force, en se lamentant, ne se fait pas dans la conscience d'une humilité véritable et sincère ; elle ne s’adresse pas au grand Donateur qui aimerait attribuer à Son serviteur tout le bien dont il a besoin. Toutefois L'Esprit de Dieu, tout-puissant et omniscient sait le mieux ce qui nous est momentanément utile et profitable. Ainsi, nous n’adressons pas notre prière à un Dieu que notre demande devrait d’abord bien disposer à notre égard et en notre faveur, mais nous devrions adresser la demande à notre Seigneur Dieu dont nous savons que son Esprit demeure en nous. C’est à Lui que nous devrions accorder notre entière confiance, qu’Il se soucie uniquement de notre âme ou de notre âme et de notre corps. Si nous affirmons avec gratitude et joie sa force éternelle, alors elle nous comblera.

L'Esprit de l'Amour est la force de notre vie, c’est la force de guérison pour l'âme et pour le corps. Elle seule nous fait devenir heureux, sains et parfaits.

La prière de guérison ne devrait pas se limiter à la prière requête, mais elle devrait être une constante affirmation des énergies divines en nous.

Nous ne devrions admettre en nous aucune pensée de découragement, de faiblesse, de peine et de foi insuffisante. Elles ne font qu’affaiblir notre âme et notre corps. Notre conscient et notre subconscient, les surfaces de la mer intérieure, doivent devenir calmes, pour que le soleil intérieur puisse nous guérir.

Prenons l'habitude de remplacer les pensées d’affliction, de peur, de désespoir, de désespérance, de découragement, d’auto-apitoiement, par des pensées positives et affirmatives, alors notre récolte sera aussi positive, car la radiance de notre vie laisse le soleil intérieur rayonner plus fortement dans notre corps, dans nos cellules, dans nos organes et dans nos muscles.

Tant que nous nous considérons comme des hommes et que nous pensons comme des hommes nous n’avons que des forces humaines. Mais si nous nous reconnaissons comme des serviteurs du Tout-Puissant, comme des êtres divins, si nos pensées sont positives et nobles, si nous dirigeons toutes nos pensées vers Dieu, alors nous obtenons les forces de notre essence éternelle et primordiale. Nous pouvons bâtir sur Dieu, notre Seigneur, car nous sommes ses Serviteurs.

La prière de guérison est l'affirmation totale de la santé qui est un droit que Dieu nous a légué, du fait que l'être divin que nous sommes au plus profond de nous-mêmes est sain. Même si des douleurs nous tourmentent, si notre âme est obnubilée, nous devrions, malgré tout, faire pénétrer mentalement en nous des forces de santé, des pensées affirmatives, positives et constructives. C’est là le meilleur médicament ; ce sont des forces non encore explorées scientifiquement qui agissent dans notre intérieur.

http://i43.servimg.com/u/f43/16/23/59/90/6qg7kf10.gif

Une prière de guérison peut s’énoncer comme suit:

L'Esprit de Dieu est en moi, la force éternelle absolue.

En moi coulent les Sources de la Vie.

Je suis en bonne santé.

Je suis un serviteur de cette force éternelle.

La vie de Dieu est en moi et ma vie est en Dieu.

La plénitude divine agit en moi. Dieu est la plénitude et la force. Dieu est ma santé. Sa force sainte et curative baigne mon âme et mon corps et façonne tout d’une manière nouvelle.

Mes cellules, organes, hormones et glandes, mes muscles et mes tissus sont imprégnés par la force spirituelle, sont inondés par les forces saintes de la Vie.

J’affirme cette éternelle force en moi et m’ouvre chaque jour davantage à la vie en moi, par des sensations et des pensées affirmatives et constructives.

Je ne suis pas affecté par la faiblesse et la maladie, car mon Etre éternel est sain. Je suis en bonne santé, je suis fort et heureux de vivre.

Je suis de plus en plus fort, l'influx de la plénitude divine, l'éternelle source jaillissante me remplit. Je reçois de plus en plus de force de santé et de plénitude à partir d’elle.

Toutes les pensées de soucis et de peurs s’éloignent de moi. Elles s’affaiblissent de plus en plus et se dissolvent dans l'harmonie universelle de mon Seigneur Tout Puissant.

Le silence divin s’élève de mon intérieur. Je suis pénétré par le silence intérieur et par l'harmonie universelle.

Vivifié par ce calme intérieur, je me tourne davantage vers cette force de guérison intérieure. La force de guérison et de vie m’inonde chaque jour plus intensément. L'Esprit de rédemption de Dieu, mon médecin et guérisseur intérieur agit en moi.

Mes mains et mes bras se détendent, la musculature de mes pieds s’assouplit, mon corps entier, mon cou, ma nuque et ma tête, tous les muscles se détendent. Mon corps devient de plus en plus léger. La plénitude du salut divin s’écoule en moi. Les forces curatives de l'amour m’activent. Ma respiration est calme, je suis totalement détendu. Le calme intérieur et l'harmonie envahissent mon être.

Dieu, Toi mon médecin et guérisseur intérieur, que Ta volonté s’accomplisse en moi.

http://i43.servimg.com/u/f43/16/23/59/90/6qg7kf10.gif

Après cette prière de guérison, nous restons encore dans le silence. Aucune sensation ni pensée ne pénètre en nous. Nous sommes et nous restons ouverts aux forces de guérison de Dieu.

Afin que nulle pensée ne pénètre en nous, nous pouvons, dans une détente totale, observer notre respiration, le va-et-vient de notre souffle. Avec chaque inspiration, la force divine pénètre dans notre intérieur et avec chaque expiration la lourdeur et les charges, nos faiblesses et nos peines humaines encore existantes s’estompent.

Cela s’accomplit en nous selon Sa Volonté. Le médecin et guérisseur intérieur accomplit en nous l'oeuvre de son Amour et de sa Miséricorde.

Après la prière de guérison et le calme, nous ne devrions plus nous laisser dominer par nos anciennes habitudes. Nous devrions nous efforcer d'affirmer toutes les forces positives que nous venons de libérer dans notre intérieur, par d’autres prières salutaires et par la vie positive. Si nous évitons toutes les pensées négatives, toutes les pensées relatives aux maladies ou aux peines, alors nous ressentirons un accroissement de la force spirituelle, nous ressentirons la force de guérison intérieure, qui nous offre soulagement et guérison.

Beaucoup de nos semblables croient devoir fréquenter un lieu de cure pour être guéris ainsi de leurs souffrances. Dans leur ignorance, nos frères et soeurs voyagent très loin pour se rendre à ces lieux de cure, ils en supportent la fatigue, pour trouver là, éventuellement, le soulagement et la guérison. Mais celui qui sait que c’est en lui-même que se trouve la force intérieure, d’où il peut recevoir ce qui est bon et salutaire pour lui, celui-là n’a besoin que d’effectuer le pèlerinage vers les Lieux Intérieurs, où règnent le silence sacré et la paix éternelle et où coule la source de guérison et de vie.

Que nous soyons à un lieu de cure ou ailleurs, la force est toujours la même. Elle ne se trouve pas en-dehors de notre être, mais en nous-mêmes. Où que nous soyons, où que nous allions, la source curative de toute vie, la force qui donne la santé, se trouve en nous. C’est en nous-mêmes que se trouve la source de guérison, l'Esprit.

Si des guérisons spontanées ont lieu à ces lieux de cure, alors ce n’est que parce que l'homme s’y rend avec la certitude d’une forte foi, pour trouver la guérison en ce lieu. Si celui qui cherche la guérison se rendait au lieu de grâce intérieur, à la source de guérison intérieure, avec la même confiance et animé par cette foi profonde, il pourrait tout aussi bien recevoir soulagement et guérison à partir de son intérieur.

La Force de vie coule d’une manière toujours égale, en tout lieu et à tout moment. Dieu, la Source de Vie, n’est lié à aucun lieu. Le flux divin est omniprésent. Dieu, l'Esprit éternel, s’offre à Ses serviteurs.

Nous devons reconnaître le fait que la force de guérison se trouve en nous-mêmes. Elle ne nous sera accordée que si nous nous ouvrons à elle. Ce qui nous empêche d’obtenir soulagement et guérison, c’est avant tout notre incrédulité. 

Tout est possible á celui qui croit et qui accomplit les lois divines. La récolte correspond toujours aux semailles.

Si les semailles sont pauvres en pensées positives et confiantes, alors le soulagement et la guérison qui en résultent seront également faibles. Un autre obstacle est le doute. Celui qui doute ne scrute pas son intérieur, mais regarde à droite et à gauche. Il cherche la guérison dans ce monde. Bien des personnes hésitent entre croire et ne pas pouvoir croire, parce que dès leur enfance on ne leur a pas appris qu’ils sont le temple du Saint-Esprit et que c’est en eux-mêmes que coule la source de toute existence, la source curative. Ainsi, l'homme édifie des barrières qui entravent le flux divin. Il cherche le soulagement et la guérison à l'extérieur et ne peut trouver le plus souvent ce dont l'âme a besoin.

Comme nous nous laissons vite abattre lorsque nos prières ne sont pas exaucées sur le champ, tel que nous le souhaitons ou bien tel que nous avons déjà pu l'expérimenter! Pensons au temps pendant lequel nous avons péché contre les Saintes Lois, en créant ainsi un abîme entre la force divine et nos pensées et sensations. Le Saint-Esprit n’agit pas immédiatement car il s’agit de surmonter par nous-mêmes l'abîme, afin que les courants de guérison puissent couler.

De plus, les jours ne se ressemblent pas et nous ne sommes pas chaque jour la même personne. En nous, dans notre intérieur, toutes sortes de modifications ont lieu qui nous sont en partie cachées et qui peuvent également constituer une barrière contre l'influx de la force de guérison en nous.

Certes une prière correcte, une prière profonde est essentielle pour être exaucée. Mais nous ne devrions pas aspirer ainsi à une performance, car prier n’est pas un sport, mais un don de soi.

Contribuons à ce que l'ordre s’établisse en nous, en ayant continuellement la pensée de Dieu dans notre coeur et sur nos lèvres, en accomplissant tout avec Dieu et en glorifiant Son Saint Nom, Sa Sainte Loi qui règne en toutes choses. Plus d’un noeud consolidé éventuellement au cours de longues années de vie sur cette terre ou même au cours de nombreuses incarnations ne se laisse dissoudre que prudemment par la patience, l'amour et la miséricorde de Dieu.

Pour cette raison, nous ne devrions pas perdre courage, mais chercher à chaque instant la proximité de Dieu, en renforçant la sensation intérieure que Dieu est proche de nous, dans notre coeur et dans tout ce qui existe.

Celui qui compte davantage sur l'aide terrestre que sur l'aide divine devient insensible au saint courant curatif. De même nous imposons des barrières au processus curatif par l'agitation de notre conscient et de notre subconscient.

Pour pouvoir obtenir soulagement et guérison, nous manquons souvent d’amour envers Dieu et donc aussi envers notre prochain. Combien de fois nous est-il déjà mentalement impossible de pardonner ? Nous ne pouvons pas nous défaire de nos pensées, de nos sensations, de notre méfiance, de l'amertume, de l'envie, de la haine, de la soif de pouvoir parce que, sous l'effet de déceptions, nous avons fait naître toutes ces faiblesses que nous voulons maintenir à présent.

Nous croyons que notre prochain devrait aller vers nous, devrait nous parler, devrait s’excuser. Mais celui qui montre de la grandeur d’âme va vers son prochain et lui parle afin que beaucoup de choses puissent se régler. Ainsi, nous procurons aux forces de guérison la possibilité de pénétrer en nous.

En ne voulant pas pardonner, en voulant maintenir notre individualité et notre susceptibilité froissée, nous refusons de recevoir les forces curatives. Si nous voulons recevoir la force de guérison de l'Esprit de la vie, alors nous devons démolir cette barrière de méfiance, d’amertume, de haine et de jalousie, voire de susceptibilité froissée. Nous devons remettre tout cela à l'Eternel afin qu’Il le transforme, pour que nous devenions réceptifs à la Force éternelle.

Nous devons reconnaître et déposer ces liens avec lesquels nous nous sommes liés nous-mêmes et qui nous retiennent à présent prisonniers, en les remettant à l'Eternel, pour qu’Il les transforme. Il n’y a pas de murs extérieurs qui peuvent nous limiter aussi douloureusement que ceux de notre conscience limitée par notre propre faute.

Là, où nous plaçons les barrières de la servitude intérieure, le courant spirituel ne peut pas s’écouler d’une manière renforcée. Ces barrières doivent tomber, pour que nous puissions recevoir la force éternelle.

Si nous apprenons à devenir indulgents, à déposer notre méfiance, notre haine, notre soif de pouvoir, alors nous pouvons pardonner et maîtriser nos pensées et nos sentiments. Alors nous recevons la force divine. La force curative du médecin et guérisseur intérieur s’écoule en nous et accomplit ce dont les hommes ne sont pas capables.

La force intérieure peut guérir chaque maladie. Pour Dieu, aucune maladie n’est incurable. Celui qui se soumet à la Loi éternelle, au médecin et guérisseur intérieur, sera bien conduit et pourra recevoir selon son orientation, c’est-à-dire selon la réalisation des Saintes Lois.

Rien n’est impossible à Dieu. Le soulagement et la guérison sont possibles dans tous les cas, si seulement nous acceptons la force de guérison illimitée de Dieu et si, confiants, nous Lui permettons de produire son effet en nous. Lors de la présentation à la Sainte Conscience divine, de toutes nos requêtes, de tous nos désirs et de toutes nos aspirations, n’oublions pas de dire en pleine conscience:" Mais que Ta volonté s’accomplisse, ô Seigneur!"

Chaque fois que nous avons besoin d’aide, Dieu est là, car Il est omniprésent. Puissions-nous prendre conscience de la profondeur de cette affirmation: Dieu est là!

Où que nous soyons, où que nous allions, Dieu est présent. Il n’attend que le moment où nous faisons de notre intérieur une station réceptrice de Sa Sainte Vie, car Dieu émet inlassablement forces sur forces, énergies curatives et vitales.

Si nous sommes devenus une station réceptrice de ces forces de vie, alors la divine Force curative, Sa force de grâce, sera constamment active en nous. Plus cette station intérieure de réception est élaborée, plus nous recevons de vie divine. A tout instant, l'Esprit de notre âme est prêt à nous aider, oui, à S’offrir Lui-même. Il existe d’innombrables exemples nous montrant que Dieu a révélé son Amour et Sa Sagesse. Bien des hommes le savent; ils ont éprouvé et reçu Son aide, Sa Force curative.

Nous aussi, nous devrions parvenir à la manifestation consciente divine, en nous abandonnant à la force universelle, à Dieu, en sollicitant Son influx Sacré, et en accomplissant les Lois éternelles. Alors, nous éprouverons, vivrons et deviendrons uns avec la source éternelle.

C’est ce que je souhaite de tout coeur à tous mes semblables.

 

Source : http://www.harmonisations.fr/Unique/Messages/Priere-Guerison.html